Les 10 expressions pour briller en face de coureurs !

par Spyros
Les 10 expressions pour briller en face de coureurs !

C’est bon, vous êtes désormais un coureur assidu, entrainement, courses, vous avez peut être rejoint un club et vous vous imposez avec difficultés lors des discussions d’après entrainement, ce post est fait pour vous. Voici 10 expressions chocs pour ne pas paraitre néophyte (et à la rue !) :

« ça fait du combien au kilo ? » Comme tout bon coureur qui se respecte il s’empressera de vous parler de temps sur sa dernière course. Bluffer-le en l’interrogeant sur le temps moyen mis pour chaque kilomètre.

« t’as du choper le syndrome de l’essuie-glace » Au coureur qui vous pleure son mal de genou. L’essuie glace = blessure (tendinopathique pour briller encore plus) typique du coureur à pied (bourrin)

« le lactique m’a pourri la fin de mon entrainement » la sensation de fourmi dans les jambes lors des sprints sur la piste, c’est l’acide lactique qui sature vos muscles ! Une fois placée, nulle doute que vous passerez pour un(e) expert(e)

« tu sors combien de fois semaine en moyenne » Pas en boite non, le coureur à pied sort seul ou en troupe avec ses baskets pour… courir pardi ! et il appelle cela une sortie. Ne cherchez pas, il n’y a aucune explication valable.

« tu doubles pour courir à ce niveau ? » Doubler d’autres concurrents ? Trop facile. On parle là de double entrainement quotidien (entrainement « biquot’ » est aussi excellent pour votre intégration) Une fois le matin, une fois le soir. Rien que ça.

« on s’est abrité toute la course » et pas sous un toit ! Derrière les autres ! Coureur roublard et forcément un poil expérimenté, ce petit filou reste derrière les autres à l’abri des intempéries. Expression qui donne le ton sur ton expérience en course à pied !

– « oui mais c’était une course à jambon » Un jambon à gagner ? Pas forcément ! Excellente réplique qui fera mouche au coureur se vantant de sa victoire à la course du coin.

« t’as fait combien de points aux interclubs ? » Les interclubs sont à l’athlétisme ce que les 2 tours des présidentielles sont à la politique ! 2 jours incontournables ! Réservés aux meilleurs de chaque discipline au sein de tous les clubs d’athlétisme, participez est déjà une excellente victoire. Et son système de points une religion.

« t’as la caisse mon cochon ! » Il ou elle vous impressionne par sa forme ou sa progression ? Evoquez sa caisse naturellement. La caisse correspond à la VO2MAX de votre interlocuteur. Mes excuses : sa capacité à courir vite et longtemps !

« tu m’as l’air bien affuté en ce moment » Comme une serpe! Ce dit d’un coureur qui a perdu du poids dans un objectif de performances athlétiques. Essayez-le, ce fera toujours plaisir à n’importe quel coureur, affuté ou pas !

« c’est pas possible, tu te charges ! » Exprimez votre admiration des performances d’un coureur avec l’expression la plus populaire pour évoquer le dopage. Expression ironique qui flattera tout bon coureur qui se respecte. N’hésitez pas à le sortir à tout va !

BONUS :

« tant que je peux aller vite, je me concentre sur des courtes distances ! » Comme excuse au fait que vous n’ayez jamais couru plus de 20 bornes en compet’ ! S’il insiste rétorquez en expliquant qu’il n’y a rien de plus facile pour un humain de courir longtemps (on est la seule espèce à pouvoir le faire) par contre courir vite…

Vous devriez aussi aimer