Jocelyne Pauly : « je trouve que chaque marque propose des produits intéressants »

par Spyros
Jocelyne Pauly : « je trouve que chaque marque propose des produits intéressants »

Fin de l’interview de Jocelyne…

Les sponsors, le partenariat
Je n’ai pas de contact avec des sponsors, je ne le cherche pas spécialement. Je ne communique pas assez. Peut être aussi que je ne pense pas avoir un niveau excellent, donc, je ne me sens pas non plus légitime pour solliciter ces relations.
C’est un peu une de mes limites : si j’avais un compte Facebook qui tournait à plein régime, peut être que je serais plus contactée, mais ce n’est pas quelque chose que je recherche forcément. Je ne suis pas très exhibitionniste. Je ne sais pas si je dois le dire comme ça, mais c’est vrai que je n’étale pas mes résultats.
Quand je fais quelque chose de bien, je poste parce qu’il y a une petite fierté de ma famille derrière.

Des frais engagés qui finissent par être conséquents
C’est sûr qu’à mon niveau de pratique, les frais engagés ne sont pas anodins. Les plus importants sont occasionnés par les déplacements pour aller sur des trails comme la Réunion, mais aussi les hébergements. Sur des ultra trails, l’inscription, les dossards sont assez chers. C’est le cas aussi par exemple pour un de mes objectifs, la nouvelle épreuve de 220 km du Grand Raid des Pyrénées.

Des difficultés à rester sur une marque unique
J’ai depuis plusieurs années un petit partenariat avec Laurent Gallinier du magasin Run. Il m’avait mis en lien avec la marque Mizuno. Cela faisait quatre ans que j’avais une dotation en début de saison.
J’avais aussi été contactée par une marque qui développe des produits pour le trail, Mais dans le partenariat, pour moi, ce qui me freine aussi, c’est le fait de croire dans les produits. Je ne me sens pas d’avoir un partenariat et de ne pas jouer le jeu. Et donc ça demande un réel investissement : communiquer, intervenir dans des présentations, avoir des retours sur des produits et je n’ai pas de temps à consacrer à ces dimensions et en plus ça ne m’intéresse pas trop.

Les évolutions techniques des équipements

Je suis les évolutions techniques des différents matériels, mais je trouve que chaque marque propose des produits intéressants en fait. Et moi, j’aime prendre ce qui est bien un peu partout et ne pas me trouver enfermée, être liée avec une seule marque. Je suis contente de mon sac, je ne vois pas l’intérêt de le changer. Mon short me va bien, je garde ce short.
L’essentiel, je pense que c’est quand même la chaussure. J’ai des chaussures un peu pour tout : pour mes séances d’endurance, je fais toujours un peu de route, j’en ai une paire depuis novembre, elles sont mortes. J’ai deux paires pour la route, une paire pour les courses en trail, une paire pour les entraînements. Je pense que sur l’année cela doit faire six paires. C’est un sacré budget, et c’est donc un sacré marché pour les marques !

Un partenariat adapté

J’ai trouvé une entreprise qui n’a rien à voir avec la course à pied qui me donne un budget pour me permettre de payer mes inscriptions, les voyages pour certaines courses et une dotation en vêtements techniques. C’est tout à fait adapté à mes choix, car elle me permet de rester indépendante par rapport aux grandes marques.

Vous devriez aussi aimer