ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !

Pourquoi l’entrainement en côte est indispensable ?

Il est un entrainement souvent négligé par une partie du peloton de coureurs réguliers car difficile à organiser et à réaliser. Le travail musculaire et le rythme cardiaque particulièrement sollicités et voilà une des raisons pour lesquelles ce type de stress fonctionne parfaitement bien même pour des coureurs sur route. Le travail dans la pente vous permet de gagner en puissance musculaire et de travailler à des fréquences cardiaques très élevées. Alors comment s’y prendre ? Pour cela il vous faut trouver une côte de minimum 70 mètres de long. Le sol peut varier : chemin ou route, les deux font l’affaire. 2 types de travaux :

séance de VMA : enchainer 8 à 12 fois une cote d’une durée entre 30’’ et 1’ avec le même temps en récupération. A la fin de cette séance, vous serez tout prêt de votre fréquence cardiaque maximale (c’est un des meilleurs tests) Cet entrainement est idéal pour des coureurs s’entrainant ¾ fois semaine

séance de PMA : enchainer 3 à 4 séries de 3×7 secondes très vite avec de longues récupérations à intensité maximale + 1 cote de 20’’ à la même intensité. Les récupérations sont longues pour pouvoir donner le meilleur de soi sur chaque départ. Cette séance est idéale pour des coureurs s’entrainant au moins 5 fois par semaine.

Idéal à réaliser en groupe pour se dépasser, ces séances généreront des effets très bénéfiques sur vos possibilités. C’est l’hiver, droit dans la pente !