Marie Gaymard : « courir m’a permis d’avoir des rdv réguliers au quotidien, de connaitre une progression »

par Spyros
Marie Gaymard : « courir m’a permis d’avoir des rdv réguliers au quotidien, de connaitre une progression »

Marie Gaymard a créé le blog Hotsteppers en 2012. Aujourd’hui, elle a fédéré toute une communauté de sportifs autour de l’organisation de circuits-training et a même créé une association. Elle est par ailleurs social media manager pour Icon Health & Fitness.

Comment as-tu commencé la course à pied ?
Avant le bac, le sport me saoulait. La course à pied était même la pire activité à mes yeux. J’ai commencé à m’intéresser au sport en intégrant mon école d’ingénieurs, notamment en me mettant à fond à la danse. J’ai ensuite intégré l’armée de l’air. J’ai donc dû m’entrainer énormément sur le plan physique : il faut savoir que la course à pied est vraiment au centre de l’entrainement militaire. En sortant de l’armée, je me suis retrouvée au chômage et j’ai continué à courir pour me fixer un objectif et éviter la perte de repères, de confiance. Le fait de courir m’a permis d’avoir des rdv réguliers au quotidien, de connaitre une progression mais aussi de rencontrer des gens, de participer à des compétitions. C’est à ce moment-là que j’ai commencé mon blog.

Justement, d’où est née cette idée de créer un blog ?
De base, j’aime énormément l’écriture. A côté de cela, le running m’a tellement apporté au point de vue mental et physique que j’ai eu envie de partager mon expérience. Progressivement, Hotsteppers est passé d’une thématique 100% running à quelque chose de plus vaste, orienté préparation physique. C’est notamment une blessure que j’ai subie qui m’a poussé à faire ce changement.

Peux-tu nous raconter cette blessure et l’importance qu’elle a eu sur ta façon d’aborder le sport ?
Pendant pas mal d’années, j’ai été très en forme, sans jamais être blessée. J’avais quelques contractures que je soulageais par du Myolastan (un décontracturant puissant), comme pas mal de sportifs sur ces années. Le problème c’est que j’avais, en réalité, une fragilité au niveau du dos : j’ai fini par avoir des douleurs récurrentes et on m’a diagnostiqué une hernie discale. En résumé, t’as mal la nuit, quand tu es assise au boulot et quand tu fais du sport, n’en parlons pas ! La conséquence est que tu ne dors plus et tu viens irritable. J’ai passé 6 mois très difficiles.
J’ai consulté plusieurs médecins jusqu’à rencontrer un spécialiste du ré-entrainement à l’effort. Son principe : il faut bouger pour guérir. Il organisait des semaines avec des heures de sport tous les jours : kiné, mobilité, balnéo, renforcement. Cette période de reconstruction m’a vraiment servi de déclic : je me suis mis à refaire du sport, du vélo et j’ai vraiment pris goût à la pratique du circuit-training.

Suite de l’interview à retrouver demain sur Kapp10

Vous devriez aussi aimer

1 commentaire

Marie Gaymard : "au lieu de rester sur la relation digitale, j'ai préféré rencontrer des gens en vrai" - Spyros by Kapp10 8 juin 2017 - 8 h 13 min

[…] Suite de l’interview de Marie, créatrice du blog Hotsteppers . La première partie est à retrouver ici. […]

Les commentaires sont fermés.