ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !

Olivier Couilhen : Un geek qui nous fait partager ses coups de cœur (2/2)

Suite de notre entretien avec Olivier Couilhen, qui nous parle cette fois-ci de ses outils et des ses courses favorites.

Kapp10 – Vous utilisez des outils numériques pour votre préparation ?
Olivier Couilhen – Dans mon smartphone, je peux dire que j’ai presque toute ma vie ! Je suis un peu geek ! J’ai toute mon organisation professionnelle, familiale, et puis depuis quelques temps maintenant, mes entraînements et même des éléments pour calibrer mon alimentation quotidienne. C’est en lien avec mon suivi avec la diététicienne.

K10 – Vous utilisez la plateforme Strava ?
OC – Oui, c’est un réseau social très connu des coureurs qui permet de partager tes sorties, tes performances, les tracés de tes parcours. Certains segments de parcours sont calibrés et dès que tu les empruntes, tu rentres dans un classement. C’est une des applications les plus décriées … mais en même temps, une des plus amusante et en tout cas qui fait le plus parler autour de la machine à café ou sur les réseaux sociaux !

Je m’en sers pour déposer mes entraînements, mais aussi pour regarder ce que font d’autres coureurs. C’est intéressant de voir comment les autres se préparent… et comment ils progressent. Cela peut donner des idées, même si chacun de nous est différent, s’entraîne avec des objectifs et dans des contextes différents.
Tu peux aussi accumuler des données comme le dénivelé, tes courbes cardiaques, tes temps au kilomètres. C’est un outil qui permet également de télécharger des traces GPS, c’est très intéressant pour les sorties en montagne.

K10 – Et pour votre alimentation ?
OC – Pour équilibrer mon alimentation, j’utilise l’application Fitatu. Elle possède une énorme banque de données que tu peux enrichir. Tu rentres tes données physiologiques une fois et ensuite tes différents repas. Je pèse certains aliments, mais je n’arrive pas à le faire pour toute la journée.
Un indicateur synthétique te donne ton avancement par rapport à ton alimentation et tes besoins. Il y a une synthèse beaucoup plus poussée disponible aussi.
L’intérêt c’est de pouvoir, comme dans mon cas, caler son alimentation sans faire un doctorat. Pour moi compte tenu de ma rigueur et de ma pratique sport loisir, dès que j’aurai des notions plus instinctives je ne pense pas continuer à l’utiliser.
Je veux rester dans le domaine du ludique et du plaisir !

K10 – Vous avez des terrains d’entraînements « coup de cœur » ?
OC – J’aime beaucoup monter au Trône du roi depuis Sarrance en Vallée d’Aspe. C’est une superbe montée et puis la vue depuis la crête du sommet est magnifique. Récemment, j’ai découvert le kilomètre vertical depuis les chalets au-dessus de Lourdios jusqu’au sommet du Layens. C’est aussi en Vallée d’Aspe. C’est une belle « bavante », mais la récompense est au sommet : tu es payé de tes efforts par un superbe 360 degrés ! Ces deux sorties sont facilement accessibles sans trop faire de kilomètres. C’est un de nos avantages dans notre région : la montagne est à portée de main !

K10 – Quelles sont vos courses favorites ?
OC – Le Marathon de la Soule à Larrau. C’est un parcours superbe avec un gros dénivelé qui t’amène sur les crêtes d’Otsogorrigagna et du Pic d’Orhy. J’ai adoré l’ambiance cette année. Il y avait du monde partout pour t’encourager. Et puis … la longue montée de l’arête d’Otsogorrigagna et la vue … rien que d’en parler j’en ai la chair de poule !

Le raid de l’Ouzom, dans la vallée de Ferrière, à la limite des montagnes du Béarn et des Hautes Pyrénées. C’est un parcours dans des paysages sauvages. Tu combines trail et VTT, c’est très sympa.

Le VTT Trail d’Oloron : j’aime bien cette épreuve parce qu’aucune des étapes n’est difficile : le trail n’est ni long ni très sélectif, le parcours VTT n’est pas très costaud et tu termines par un dernier petit kilomètre sur le plat et sur le stade d’Oloron. Tu en profites pour te carboniser ! Tu es en compet avec plein de copains … C’est le moment de s’arracher !Pour ces courses, les organisateurs font un super boulot. L’ambiance qui y règne donne envie d’y revenir !

K10 – Quels sont vos objectifs pour la saison qui commence ?
OC – Mes courses à venir sont le VTT Trail d’Oloron, le raid par équipe à Langon, les crêtes de Sarre. Un menu bien varié, pour éviter la monotonie !
Sinon, mes gros objectifs pour la saison vont être la Montan’Aspe, le deux fois 40 km de l’Euskal Trail, mais on n’est que sur la liste d’attente, et puis je veux retourner sur le Xibéro Trail à Larrau et sur le Raid de l’Ouzom.
Et puis, ce sera tout … d’une part, parce que je ne crois pas pouvoir faire plus et puis je ne veux surtout pas que ma vie de famille ne soit axée que sur mes courses.

En tout cas un menu solide pour hyperactif ! Bonne saison !