Pluie, vent, froid : 3 raisons de plonger dans un bassin !

par Spyros
Pluie, vent, froid : 3 raisons de plonger dans un bassin !

L’hiver arrive et certaines fois, les conditions deviennent trop extrêmes pour réaliser un entrainement de qualité. Heureusement, notre cher pays est plutôt bien équipé en piscines et les bénéfices tirés d’une séance de crawl combleront allègrement les besoins de la course à pied. Au moment où les triathlètes jonchent le haut des bilans en course à pied, il n’y a plus de secret : la nage propose un travail très complémentaire à la progression et voici, ci-dessous, les 3 principaux :

1 : Un gainage naturel puissant : Sans vous en apercevoir, le simple fait de nager droit vous oblige à verrouiller la ceinture abdominale sur toute la durée de l’effort. Vous pouvez amplifier ce travail avec l’utilisation d’un Pull-buoy (morceau de mousse à placer entre les jambes) sur certaines longueurs.

2 : Un travail des muscles supérieurs sous sollicités en course à pied : plus les muscles supérieurs sont toniques, plus ils participent au maintien de l’allure et à l’économie de course.

3 : A travers la coordination du souffle avec vos mouvements, une séance de natation vous permettra de vous concentrer sur le rythme de votre souffle qui est particulièrement important en course à pied (régulateur d’allure naturel). Variez donc les fréquences de respiration (1 respiration toute les 3/4/5 mouvements). Séance de méditation inclue au passage !

Alors quand le climat se gâte et que la lassitude pointe son nez, n’hésitez pas à vous trempez… dans un bassin !

Vous devriez aussi aimer