Sexe avant une course: faut-il céder à la tentation?!

par Spyros
Sexe avant une course: faut-il céder à la tentation?!

Si l’on en croit l’expérience menée sur 2000 coureurs du marathon de Londres, ceux ou celles qui auraient passés une nuit câline la veille de course ont eu des performances moyennes plus élevées que les abstinent. Voilà qui va à l’encontre des idées reçues sur le sujet. Pourtant l’étude la plus poussée menée par le Dr Ian Shrier de l’université de Mac Gill vous confortera dans vos pulsions d’avant course ! Aucun effet biologique n’est détecté plus de deux heures après des ébats aussi intenses soient-ils. Seul une élévation du rythme cardiaque et un effet relaxant (non confirmé scientifiquement par ailleurs) sont relatés. Aucun effet sur la Vo2 et la force musculaire. Attention toutefois aux envies de dernières minutes : celles –ci pourraient par contre vous être fatals !

Vous devriez aussi aimer